imitateur


imitateur

imitateur, trice [ imitatɶr, tris ] n.
• v. 1420; lat. imitator
1Personne qui imite (les gestes, le comportement d'autrui). Un pâle imitateur. Spécialt Artiste de variétés qui imite la voix, le comportement de personnalités. Adj. « l'enfant humain est beaucoup plus imitateur que l'enfant singe » (J. Rostand).
2Personne qui imite (les œuvres d'autrui). épigone, suiveur; pasticheur. « des disciples, des imitateurs, des suiveurs... En un mot, une tradition » (A. Gide). Les imitateurs de Racine.
⊗ CONTR. Créateur, inventeur, novateur.

imitateur, imitatrice adjectif et nom (latin imitator) Qui imite, s'attache à imiter. ● imitateur, imitatrice (synonymes) adjectif et nom (latin imitator) Qui imite , s'attache à imiter.
Synonymes :
- singe (familier)
imitateur, imitatrice nom Artiste de music-hall dont la spécialité est l'imitation.

imitateur, trice
adj. et n.
rI./r adj. Qui imite, sait imiter. Le singe est imitateur.
rII./r n.
d1./d Personne qui plagie, copie. Un imitateur de Rimbaud, de Picasso.
d2./d Personne qui imite, consciemment ou non.
|| Spécial. Artiste de music-hall qui imite la voix et les gestes de personnalités connues.

⇒IMITATEUR, -TRICE, adj. et subst.
A. — [Correspond à imiter I A 2] (Celui, celle) qui imite le comportement, les gestes, les paroles d'autrui. C'est étonnant, le merveilleux imitateur qu'est Léon, imitateur de la mimique, imitateur de la parole et même imitateur de la forme de la pensée; mais ce qu'il y a de curieux, c'est que son étude des gens est tout extérieure et pas le moins du monde morale (GONCOURT, Journal, 1893, p. 437).
SPECTACLES. Artiste de music-hall qui imite en les caricaturant des personnalités connues, des instruments de musique ou divers bruits. Synon. mime, parodiste, pasticheur.
B. — 1. [Correspond à imiter I B 1] Qui adopte les coutumes, le langage de quelqu'un. Les étrangers, imitateurs des Français (STAËL, Allemagne, t. 1, 1810, p. 149). Les Russes sont tellement imitateurs que toutes les maladies de la civilisation se répercutent chez eux (BALZAC, Cous. Pons, 1847, p. 326) :
On objectera peut-être que le latin de Bembo est très différent du latin de Saint-Thomas, lequel est très différent de celui de Cicéron : mais il s'agit là, non d'une évolution naturelle et spontanée, mais de modifications faites sciemment par voie d'emprunts; tantôt ce sont des emprunts matériels (reproduction pure et simple de mots et de calques tirés de la langue maternelle de l'imitateur); on traduit en latin des mots et des tours de la langue maternelle.
BALLY, Lang. et vie, 1952, p. 108.
2. [Correspond à imiter I B 3] (Celui, celle) qui prend quelqu'un pour exemple et le copie consciemment ou non. C'est le film qui modèle les attitudes morales ou sentimentales des imitatrices conscientes ou non de Marlène Dietrich ou de Greta Garbo. Pratiquement, ce mimétisme ne constitue pas un progrès, parce que les professionnels de nos studios ne possèdent pas toujours les qualités rares qu'exigerait une telle mission (Arts et litt., 1935, p. 78-6).
C. — BEAUX-ARTS, LITT. [Correspond à imiter I C 2; en parlant d'un artiste ou d'une œuvre] (Celui, celle) qui s'inspire d'un autre écrivain ou peintre. On peut dire de Rubens, de Raphaël, qu'ils ont beaucoup imité et l'on ne peut sans injure les qualifier d'imitateurs (DELACROIX, Journal, 1859, p. 223). Les froids imitateurs de la forme grecque (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 182). Tous les trucs (...) que les savants ont inventés (...) pour faire comme les autres, serviles imitateurs, singes imitateurs, sots imitateurs (PÉGUY, V.-M., comte Hugo, 1910, p. 814). Vingt mille ouvrages (...) qui transformèrent l'art de peindre en une sorte de science exacte et firent naître des milliers d'imitateurs et de plagiaires d'une incroyable habileté (FAURE, Hist. art, 1912, p.185).
[En parlant d'une chose abstr.] Les images nouvelles sont devenues des clichés. Il faut très longtemps pour que l'œuvre ainsi tuée par une sorte d'envoûtement renaisse à la vie littéraire; il faut que toute la littérature intermédiaire et imitatrice disparaisse dans l'oubli; alors l'œuvre primitive, lavée et réhabilitée, s'offre à nouveau dans sa grâce première (GOURMONT, Esthét. lang. fr., 1899, p. 297).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1422 (A. CHARTIER, Quadrilogue invectif, éd. E. Droz, prol., p. 1, 6 : Alayn Chartier... lointaing immitateur des orateurs); 2. 1508-17 ymitateurs de leurs meurs (FOSSETIER, Cron. Marg., ms. Bruxelles 10509, fol. 98 r° ds GDF. Compl.). B. 1530 imitatrice (G. DU GUEZ, Gramm. publ. à la suite de PALSGR., p. 894 : ja soit que art soit imitatrice de nature). Empr. au lat. imitator, imitatrix « celui, celle qui imite ». Fréq. abs. littér. : 195.

imitateur, trice [imitatœʀ, tʀis] n. et adj.
ÉTYM. 1422; au fém., 1530; lat. imitator, toris, fém. imitatrix, tricis de imitatum, supin de imitaris. → Imiter.
Personne qui imite.
1 a Personne qui imite les actes, le comportement d'autrui. || L'imitateur, les imitateurs de qqn. || Ils furent les disciples et les imitateurs de ce grand homme. || Ses imitateurs le suivent en vrais moutons.(Sans compl.). || Ce n'est qu'un pâle imitateur. || Un mauvais imitateur, bon seulement à contrefaire, à singer son modèle. Singe. || Fraude d'un imitateur. Contrefacteur, plagiaire.Une entreprise (cit. 7) dont l'exécution n'aura point d'imitateur.
1 Des plus fameux héros fameux imitateur (…)
Rotrou, Saint-Genest, V, 6.
(Choses) :
2 La ville, l'imitatrice éternelle de la cour, en copia le faste.
Massillon, Oraison funèbre de Louis le Grand.
b Personne qui imite les gestes, la voix, l'apparence de qqn pour amuser une assistance. || Un excellent imitateur. Mime.
2 Adj. || Esprit imitateur (→ Émulation, cit. 2). || La foule imitatrice, le peuple imitateur (→ Attendre, cit. 72). Moutonnier. || Les nations inventrices et les nations imitatrices (→ Exactitude, cit. 10). || Le singe est imitateur.|| Les « trois arts imitateurs de la nature » (Diderot). Imitation (A., 3.).
3 Enfin — contrairement à l'opinion courante, et comme l'avaient déjà signalé divers observateurs — l'enfant humain est beaucoup plus imitateur que l'enfant singe, d'où, en partie, sa grande perfectibilité et son aptitude à la parole.
J. Rostand, l'Homme, p. 26.
3 (1658, La Fontaine). Personne qui imite (les œuvres d'autrui), qui produit des œuvres sans originalité, par imitation (d'œuvres antérieures). Épigone, suiveur. → Frelon, cit. 6. || Les créateurs, les novateurs et les imitateurs (→ Expression, cit. 10). || Les imitateurs de Virgile (→ Bétail, cit. 2), de Malherbe (→ Finement, cit. 1). || Imitateurs sans talent et sans scrupule. Copiste, plagiaire. || Avoir d'innombrables imitateurs. École (faire école). || L'auteur (cit. 17) et son imitateur.
4 Nous insistons longtemps sur tous ces côtés humains et ordinaires du talent d'Hoffmann, parce qu'il a malheureusement fait école, et que des imitateurs sans esprit, des imitateurs enfin, ont cru qu'il suffisait d'entasser absurdités sur absurdités et d'écrire au hasard les rêves d'une imagination surexcitée, pour être un conteur fantastique et original (…)
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, p. 48.
5 On peut dire de Rubens, de Raphaël, qu'ils ont beaucoup imité, et l'on ne peut sans injure les qualifier d'imitateurs. On dira plus justement qu'ils ont eu beaucoup d'imitateurs (…) occupés à calquer leur style dans de médiocres ouvrages (…)
E. Delacroix, Journal, 1er mars 1859.
6 (…) le peintre moderne se dit : « Qu'est-ce que l'imagination ? Un danger et une fatigue (…) » Il peint, il peint (…) jusqu'à ce qu'il ressemble enfin à l'artiste à la mode (…) L'imitateur de l'imitateur trouve ses imitateurs, et chacun poursuit ainsi son rêve de grandeur.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, Salon de 1859.
7 (La culture) impliquait une continuité, et par conséquent des disciples, des imitateurs, des suiveurs qui fissent la chaîne, en un mot : une tradition.
Gide, Attendu que…, p. 64.
CONTR. Créateur, inventeur, novateur; exemple, modèle, original.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • imitateur — imitateur, trice (i mi ta teur, tri s ) adj. 1°   Qui imite, qui s attache à imiter. •   N attendez rien de bon du peuple imitateur, LA FONT. Fabl. XII, 19. •   Comparant toujours l esprit d une nation inventrice et celui des nations imitatrices …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • imitateur — Imitateur, [imit]atrice. s. v. Qui imite. Imitateur de ses vertus, de ses belles actions. il est grand imitateur des Anciens. imitateur de Ciceron, de Demosthenes &c. c est son imitatrice. Le feminin est moins en usage …   Dictionnaire de l'Académie française

  • imitateur — Imitateur, Assectator alicuius, Imitator. Imitatrice, Imitatrix …   Thresor de la langue françoyse

  • Imitateur — Pour les articles homonymes, voir Imitation. Un imitateur est un artiste capable d imiter la voix d autres personnes. Généralement, les imitateurs parodient les gestes et paroles de personnes célèbres (politiciens, sportifs, acteurs...). L effet… …   Wikipédia en Français

  • IMITATEUR — TRICE. adj. Qui imite, qui s attache à imiter. Le singe est un animal imitateur. Un esprit imitateur. Le peuple est imitateur.   Il s emploie très souvent comme substantif, et se dit alors principalement d Une personne qui règle sa conduite, ses… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • imitateur — imitatorius statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. simulator vok. Nachbildner, m; Simulator, m rus. имитатор, m pranc. imitateur, m; simulateur, m …   Automatikos terminų žodynas

  • IMITATEUR, TRICE — n. Celui, celle qui imite. Il se dit principalement d’une Personne qui règle sa conduite, ses actions sur celles d’une autre. Tous les chrétiens doivent être les imitateurs de JÉSUS CHRIST. Cette fille est fidèle imitatrice des vertus de sa mère …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Marc-olivier, l'imitateur en chanteur — Marc Olivier (imitateur) Marc Olivier, imitateur. Marc Olivier, né le 13 mai 1964 à Moissac en France, est surnommé l imitateur en chanteur . Biographie En 1982, avec le parrainage de la radio Studio 101, il passe dans la revue de Montpellier,… …   Wikipédia en Français

  • Marc Olivier (imitateur) — Marc Olivier, imitateur. Marc Olivier, né le 13 mai 1964 à Moissac en France, est surnommé l imitateur en chanteur . Biographie En 1982, avec le parrainage de la radio Studio 101, il passe dans la revue de Montpellier, après quoi il se produit… …   Wikipédia en Français

  • Mesangeai imitateur — Mésangeai imitateur Mésangeai imitateur …   Wikipédia en Français